Lettre de Saint-Brieuc à Brest - PURE BLACK STUDIO
M

Le télétravail & nous, une longue histoire.

Les fondateurs de PURE BLACK STUDIO étaient déjà rodés en matière de télétravail dans les années 2000 – que ce soit en France ou en Belgique – soit avec leurs collaborateurs ou leurs clients souvent situés à l’étranger voire sur d’autres continents. Des années plus tard, nous avons toujours recours au télétravail mais cette fois avec des méthodes encore plus perfectionnées et plus sécurisées afin de vous garantir toute la réactivité et toute la qualité de production dont vous avez besoin.

notre blog haut en couleur
Accueil > Blog > Les lumières de la ville > Portraits rock > Lettre de Saint-Brieuc à Brest

Lettre de Saint-Brieuc à Brest

Texte Lucile BRASSET
Illustration Camille MANSUY

Chère Brest,
Ta lettre m’a profondément émue. Je crois aussi que la musique est libératrice, et elle a joué en tout cas ce rôle dans ton histoire poignante. Nous n’avons pas bénéficié du même rayonnement que nos cousines Rennes et Nantes, et pourtant nous savons toutes deux que nous sommes des terres d’accueil du rock. Un rock plus dur, plus cru, plus punk peut-être que chez nos voisines citadines, qui reflète aussi notre âme bretonne entêtée et sauvage.

J’accueille chaque année sur mes places et dans mes allées plus de 80 000 personnes, venues s’abreuver de musique durant le week-end de Pentecôte. Le festival Art Rock a su se faire une place sur la scène musicale française. Avec une programmation exigeante, il dresse un pont entre les arts. Musique, danse, spectacle vivant, arts visuels et numériques se mêlent pour la plus grande joie des festivaliers. C’est la grande messe costarmoricaine des amateurs de musique, mais aussi des professionnels en quête de nouvelles pépites. Chaque année, je me réveille vigoureusement de mon hibernation avec ce rendez-vous, prémices d’un bel été. Mes ruelles, souvent désolées et silencieuses, vivent enfin au rythme de la musique. On y danse, on y boit, on s’y retrouve… Place Poulain Corbion, à La Passerelle ou dans mes bars. On y goûte le meilleur de la cuisine locale.

Savais-tu qu’Art Rock était l’un des tous premiers à avoir invité des compagnies comme Royal de Luxe ou La Fura dels Baus dans les années 80 ? J’en garde des souvenirs mémorables. Mais c’est surtout un festival foncièrement rock. Il a accueilli des artistes mythiques comme Sonic Youth, Patti Smith, Alice Cooper ou Miles Davis. Il a révélé de multiples talents. Pourtant en 1979, ses fondateurs avaient pour seule ambition d’organiser des concerts à Quessoy, commune non loin de Saint-Brieuc. Au sein de l’association Wild Rose, ils font très vite des tournées en Bretagne et créent le festival en 1983. Il a accueilli depuis Blur, les Pogues, John Cale, Les innocents, Placebo, Foals ou Archive.

Mais ce n’est pas le seul festival rock de ma cité. Carnavalorock a aussi invité des pointures du genre, locales, nationales voire internationales : Happy Drivers, Parabellum, Les rats, Sons of the desert, Les Caméléons ou Les locataires, originaires de chez toi d’ailleurs. Créé en 90 pour remplacer le traditionnel bal du carnaval, ce rendez-vous engagé et solidaire disparaît sept ans plus tard, faute de trésorerie. Il renaît de ses cendres depuis trois ans avec succès et pour ma plus grande joie. Tant que ces rendez-vous survivront, nos villes injustement dépréciées seront belles.

Au plaisir de se croiser le temps d’un concert !

Bises affectueuses de Saint-Brieuc.

Notre agence de communication et son studio graphique & web intégré sont présents à Nantes, Rennes, Paris, Grenoble et Bruxelles.

Découvrir

la lettre de Brest adressée à Saint-Brieuc

Découvrir

toutes les correspondances