Rennes et la place des Lices d'hier à aujourd'hui - PURE BLACK STUDIO
M

Le télétravail & nous, une longue histoire.

Les fondateurs de PURE BLACK STUDIO étaient déjà rodés en matière de télétravail dans les années 2000, avec leurs collaborateurs tout comme avec leurs clients dont certains sont situés à l’étranger – voire même sur d’autres continents. Quelques années plus tard, nous avons toujours recours au télétravail mais cette fois avec des méthodes encore plus perfectionnées et plus sécurisées afin de vous garantir toute la réactivité et toute la qualité de production dont vous avez besoin.

notre blog haut en couleur
Accueil > Blog > Les lumières de la ville > Les transitions au cœur des villes > Rennes et la place des Lices d’hier à aujourd’hui

Rennes et la place des Lices d’hier à aujourd’hui

Texte Lucile BRASSET
Sélection du visuel Laure MAUD

Nous entamons dans cette publication une série d’articles sur la mutation des villes dans le cadre des transitions écologiques et sociétales qui s’observent au cœur de nos territoires et dans nos modes de consommation. Voici aujourd’hui un focus sur les halles et marchés de Rennes, capitale de la Bretagne administrative, où les habitants se retrouvent chaque dimanche au célèbre marché des Lices mais font aussi le plein de produits locaux chaque jour au Marché central. Ces lieux chargés d’histoire qui s’inscrivent dans ces transitions écologiques et sociétales ont su garder leur charme d’autrefois.

La lice des chevaliers et des gourmands

La place des Lices tient son nom de l’époque médiévale. Alors située en dehors de la ville fortifiée, elle est le terrain de jeu des chevaliers, la lice étant la barrière de bois qui sépare les combattants durant les joutes. On raconte même qu’un certain Bertrand Duguesclin, héros de la guerre de 100 ans, y aurait fait ses armes.

En 1622, la place accueille ses premiers marchés. Faute de logements dans la cité intra-muros, les parlementaires y bâtissent des résidences, comme les hôtels jumeaux à pans de bois. La place des Lices se transforme rapidement et devient la place rennaise fréquentée et conviviale qu’elle est aujourd’hui. Au XIXème siècle, les Halles Martenot y sont construites sur le modèle des halles Baltard. Ces deux bâtiments faits de briques et d’acier ont été rénovés depuis. Ils accueillent aujourd’hui divers événements en dehors des jours de marchés.

À Rennes, des produits frais et locaux à toute heure

Chaque samedi, de 7h30 à 13h30, se tient sur la place des Lices le deuxième plus grand marché de France. On y vient de bon matin goûter au meilleur de la gastronomie bretonne. Près de 10 000 amateurs se pressent devant près de 300 producteurs locaux, artisans et commerçants. Les produits du terroir sont à l’honneur : fruits et légumes de saison, poissons frais, sans oublier la spécialité locale : la fameuse galette-saucisse. Les Rennais aiment manger sur place et profiter des nombreuses terrasses aux abords de la place.

Les autres jours, ils se rendent, non loin de là, au Marché central. Ces halles, construites entre 1912 et 1926 sur l’emplacement des anciennes halles au grain, ont gardé leur rôle d’antan. Les producteurs locaux y proposent tous les jours de nombreux produits. Et chaque premier dimanche du mois s’y tient Le marché à manger, grand rendez-vous de la street-food. Dans une ambiance conviviale, les Rennais dégustent des plats revisités par des chefs pour un tarif bon marché. Restaurateurs, pâtissiers, producteurs et brasseurs de la région les accueillent. À la fin de la journée, ces joyeux gourmands en profitent pour finir leurs emplettes aux halles et repartent repus, avec leur panier à la main rempli de produits frais.

Les initiatives favorisant la consommation locale fleurissent partout en France : essor de plateformes en ligne, de fermes urbaines, de food hall, de drives fermiers, etc. De nombreux entrepreneurs se lancent sur ce marché avec des concepts innovants, soutenus par les collectivités qui y voient une aubaine pour redynamiser leur centre ville. Les halles ancestrales se réinventent, de la construction à l’animation des lieux. Les petites surfaces de vente retrouvent un engouement. Ces nouveaux modèles attirent une clientèle en recherche de produits bio, frais et de qualité mais aussi de lien social.

Au-delà du besoin de recréer du lien social, ces initiatives entreprenariales apportent des réponses aux problématiques liées à la préservation de notre environnement et à notre sécurité alimentaire ainsi qu’à la nécessité d’œuvrer tous ensemble à la résilience de nos territoires.

Je vous présente une conférence de Rob Hopkins, un enseignant en permaculture britannique, qui lança en 2005 l’initiative du mouvement international des villes en transition. Il est par ailleurs l’auteur de plusieurs ouvrages : The Transition Handbook (2008), The Transition Companion (2011), The Power of Just Doing Stuff (2013) et 21 Stories of Transition (2015).

My Town in Transition: Rob Hopkins at TEDxExeter

Notre agence de communication et son studio graphique & web intégré sont présents à Rennes.

Nous sommes présents également à Paris, Nantes, Brest, Vannes et Grenoble.